Diplomatie scientifique

La complémentarité des sciences combinées à la diplomatie et à la politique est une approche innovante propre à la diplomatie scientifique.

STEM au service de la paix

Les sciences, technologies, l’ingénierie et les mathématiques (STEM) sont de puissants outils de diplomatie pour les projets de consolidation de la paix. Souvent, ils ne sont pas pris en compte par les artisans de la paix ou les scientifiques en raison de dialogues interdisciplinaires difficiles. Ils doivent également faire face à la complexité de l’intégration de nouvelles approches.

Les projets STEM tels que ceux soutenus par la Chaire UNESCO SIMEV fournissent des données, des éléments factuels et des compétences techniques qui pourraient aider toute initiative de consolidation de la paix.

La diplomatie scientifique pourrait être définie comme « l’utilisation et l’application de la coopération scientifique pour aider à établir des liens et renforcer les relations entre les sociétés, notamment dans les domaines où il pourrait ne pas y avoir d’autres moyens d’approche officiels ». (Lire Science et Diplomatie : le cadre conceptuel – Dr Almamy Konté).

La science est alors utilisée pour permettre de renforcer ou de construire des liens entre les pays qui ont des relations tendues, limitées, ou inexistantes.

Cohésion internationale et cohésion sociale grâce à la coopération interdisciplinaire

A travers ses projets, la Chaire UNESCO SIMEV développe le concept de diplomatie collaborative. Ici, la science est un moyen de favoriser les collaborations entre différents acteurs, en particulier au niveau local.

Le réseau SIMEV relie le monde académique, les décideurs politiques, les entreprises et les acteurs sociaux à l’international pour développer de nouvelles dynamiques et outils coopératifs et participatifs. Leur application permet de construire une cohérence internationale, une cohésion sociale et des partenariats locaux basés sur des besoins réels identifiés par les communautés locales.

« Dans le contexte des défis planétaires et socio-économiques urgents, les solutions durables et innovantes exigent des efforts scientifiques efficaces, transparents et dynamiques, non seulement de la part de la communauté scientifique, mais aussi de l’ensemble de la société. »

Position de l’UNESCO renforcée face à la COVID-19

Prévenir les conflits liés à l’eau grâce à des approches ascendantes

La Chaire UNESCO SIMEV promeut des approches de la diplomatie pour la prévention des conflits qui vont au-delà de l’approche traditionnelle de la diplomatie d’État à État. En effet, les projets STEM combinés à des outils participatifs intègrent les acteurs locaux, les communautés et la diversité des experts scientifiques pour le développement de solutions locales (sur l’eau) efficaces.

L’idée principale est d’intégrer les données techniques et les résultats pour des actions efficaces de soutien aux programmes de paix. Elle conduit à un transfert de connaissances personnalisé et à un renforcement des capacités axé sur les résultats, adapté aux réalités locales.

Plus largement, cette approche vise à intégrer les sciences dans l’élaboration des politiques locales pour l’autonomisation scientifique de la communauté locale en tant que source de valeur, d’estime de soi, de responsabilité et d’indépendance.

Semaine de la paix et Plateforme de consolidation de la paix de Genève

SIMEV a participé à la Geneva Peace Week 2020, congrès international dédié à la promotion des pratiques et de la recherche en matière de consolidation de la paix. La chaire a présenté des exemples de son travail sur le terrain et de la manière dont les membres agissent pour prévenir les conflits liés à l’eau, renforcer la résilience et la confiance au sein des communautés locales.

SIMEV participe également à la plateforme de consolidation de la paix de Genève, le centre de ressources pour une meilleure consolidation de la paix. Il relie la masse critique d’acteurs, de ressources et d’expertise de la consolidation de la paix à Genève et dans le monde.

GO-SPIN: Observatoire mondial des instruments politique scientifiques, technologiques et d’innovation

GO-SPIN est un outil méthodologique pour cartographier les paysages nationaux de la science, de la technologie et de l’innovation (STI). Il permet d’analyser les politiques de STI et leur mise en œuvre.

La plateforme en libre accès propose des bases de données innovantes à l’usage des décideurs, des parlementaires, des universités, des courtiers en connaissances, des entreprises, des spécialistes et du grand public.

Le cluster européen de diplomatie scientifique

Le site www.science-diplomacy.eu offre un point d’entrée aux décideurs politiques, aux scientifiques, aux diplomates en exercice et à d’autres publics plus larges pour se tenir au courant des développements de la diplomatie scientifique européenne.