SENEGAL: des kiosques d’eau potable pour lutter contre la fluorose

Une eau de forage trop fluorée dans la région de Kaolack

A l’occasion de l’école STM sur le thème « Eau et Santé » organisée à Dakar (2007), Frère Luc-Marie de l’ordre des Carmes Déchaux sonne l’alarme : l’eau trop fluorée des forages de la région de Kaolack provoque la fluorose, maladie invalidante pour la population. Il ne s’agit pas seulement de trouver des financements mais aussi d’améliorer la capacité de maintenance et de suivi des installations.

Michel Farcy (alors représentant de la société française Pall, spécialisée dans les technologies de filtration) et le professeur Courfia Diawara (expert scientifique de l’Université Cheikh Anta Diop) décident de s’associer à lui pour répondre à ce besoin concret.

Potabilisation grâce aux technologies membranaires

Il s’ensuit entre 2007 et 2012 cinq années de développement de la solution membranaire adaptée aux conditions locales :

  • expériences de nanofiltration au laboratoire d’essai (Société Pall)
  • conception et construction d’un pilote pour des tests sur site
  • installation à Ndiafatte de 2 kiosques d’eau potable: stations de nanofiltration à membranes mues par énergie solaire.

SIMEV a aidé à l’acquisition d’un spectrophotomètre pour les dosages nécessaires (fluor et sel), et à l’accueil du doctorant Saidou Diop à l’IEM.

Branchée sur la conduite d’eau brute du forage, chaque station alimente un réservoir qui dessert 6 bornes fontaines. L’ensemble fournit de l’eau potable aux 2000 habitants des 7 villages environnants. Des fontainiers villageois les exploitent et une équipe de techniciens sénégalais continue de les entretenir.

5 nouveaux kiosques d’eau potable par an

Michel Farcy s’est appuyé sur ses rencontres pour créer la société ACLAIRA au sein de laquelle il œuvre aujourd’hui pour plus de solidarité et de sécurité hydrique. Convaincue que les technologies membranaires combinées à une structure locale adaptée permettent d’assurer l’approvisionnement en eau potable de qualité, ACLAIRA continue de s’impliquer auprès des populations locales. Plus de 20 kiosques d’eau potables sont aujourd’hui en fonctionnement au Sénégal. Le programme se développe sur initiative privée à raison d’environ 5 kiosques par an.

  • Juin 2007

  • Sept 2007

    Prélèvement d‘échantillons d’eau

    pour envoi et analyses au laboratoire d’essai de la société Pall

    Sept 2007

  • Juin 2009

    Réception d’une station pilote à Ndiaffate

    essais d’optimisation

  • mars 2010

    Construction de la première unité

    à Ndiaffate, alimentée par énergie photovoltaïque

    mars 2010

  • nov 2010

    Soutenance de la thèse de Saidou Diop

    sur la pertinence de la nanofiltration pour le traitement des eaux trop fluorées

  • 2011

    Installation de la 2nde unité de traitement

    à Ndiaffate, sur le modèle de la 1ère

    2011

  • octobre 2012

    Inauguration officielle

    des 2 premiers kiosques d’eau potable sur le site de Ndiaffate