Projet de dessalement au Liban

Janvier 2019: première mission de faisabilité technique

Les nouvelles collaborations initiées lors de l’école STM SIMEV organisée à Beyrouth en décembre 2017 ont permis d’identifier des besoins locaux en dessalement. La chaire UNESCO SIMEV a apporté son soutien financier pour organiser une première mission de faisabilité technique, du 28 au 31 janvier 2019, qui a permis de préciser le contexte et de réfléchir aux solutions les plus adaptées.

Un partenariat multi-acteurs prometteur

Depuis l’école STM SIMEV, le Programme Solidarité Eau au Liban (pS-Eau – plateforme LEWAP) s’est activement impliqué pour faire fructifier la dynamique partenariale initiée. Une première zone d’intervention avait notamment pu être identifiée en étroite collaboration avec l’ONG ACTED.

André Deratani et Sana Gassara, chercheurs à l’IEM et membres du conseil d’experts de la chaire UNESCO SIMEV, ont rejoint fin janvier le pS-Eau et ACTED pour partager sur le terrain leur expertise dans le traitement de l’eau. Ils ont apporté leur aide dans l’analyse des besoins et la définition des solutions possibles, en étroite collaboration avec la société MASCARA NT, spécialisée dans les solutions de traitement d’eau innovantes utilisant l’énergie renouvelable pour produire de l’eau potable à un prix abordable pour tous.

Des rencontres permettant de préciser les besoins et d’envisager des solutions

Claire Papin-Stammose (pS-Eau), Tristan Ledelliou (MASCARA NT), Ciara Noone et Wassim Moukarzel (ACTED) ainsi qu’André Deratani et Sana Gassara (IEM-SIMEV) ont été reçus le 29 janvier par M. Jean Gebran, PDG de l’Etablissement des Eaux de Beyrouth et du Mont Liban (EBML), accompagné de son conseiller M. Antoine Zoghby. Le premier contact établi avec M. Gebran à Lyon en novembre 2018 à l’occasion de l’atelier pS-Eau «Eau et assainissement au Liban» a grandement facilité cette rencontre.

Les échanges ont permis de partager l’existence d’autres sites candidats pour l’installation d’une station de dessalement, identifiés par l’EBML. Le bureau de conseil libanais UpLoad a été invité à se joindre à une visite de terrain, dans l’objectif d’accompagner au mieux l’implantation des solutions envisagées à travers la mise en œuvre d’activités de concertation.

Le compte-rendu détaillé de cette mission de faisabilité va fournir à l’Etablissement des Eaux de Beyrouth et du Mont Liban ainsi qu’aux partenaires une base solide pour discuter des modalités et moyens disponibles pour la mise en œuvre de projet(s) de dessalement adapté(s).

De nouvelles idées de collaboration avec l’Université Libanaise

André Deratani et Sana Gassara (IEM-SIMEV) ont également eu l’occasion de retrouver à l’Université Libanaise le Prof Ziad Hero et Dr Claude Daou, avec qui l’école STM SIMEV « Nouvelles Technologies de Traitement de l’Eau adaptées aux pays du sud » avaient été organisée en décembre 2017.

Un an après l’école STM, cette rencontre a permis de discuter de nouvelles pistes de collaboration concrètes, avec par exemple l’idée d’installer une station pédagogique de filtration capable d’éliminer les pathogènes parfois retrouvés dans le réseau d’eau potable de l’Université (mauvaise isolation des différents réseaux).