La chaire SIMEV est un partenariat universitaire international labellisé par l’UNESCO depuis 2004.

Rattachée à l’Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Montpellier (ENSCM) et supportée par l’Institut Européen des Membranes (IEM), SIMEV relie le monde académique, les décideurs politiques, les entreprises et les acteurs sociaux pour développer les technologies à membranes en faveur du développement durable.

Établissement de tutelle :
Laboratoire d’accueil :

Membranes et Environnement

Barrières physiques assurant la séparation des contaminants minéraux, organiques, viraux ou bactériens, les membranes fournissent une garantie de haut niveau contre toute forme de contamination de l’eau.

Les technologies à membranes, couplées à l’utilisation d’énergies renouvelables (solaire, éolien), répondent parfaitement à nombre des enjeux liés à l’eau dans les pays du Sud: accès à une eau de qualité pour la boisson, traitement et préservation de la ressource (recyclage et réutilisation), etc.

SIMEV s’ouvre aujourd’hui au bio-mimétisme, c’est-à-dire à l’étude des processus-procédés directement inspirés par la nature.

un réseau international


Plus de 20 établissements partenaires en Europe, au Maghreb, en Afrique subsaharienne, en Amérique latine et en Asie, qui œuvrent en collaboration avec les acteurs techniques et sociaux sur le terrain.

SIMEV & CONTRIBUTION AUX ODD


L’Assemblée générale des Nations Unies a adopté le 25 septembre 2015 l’Agenda 2030 : un programme universel de développement durable à l’horizon 2030 constitué de 17 objectifs.

SIMEV contribue à l’atteinte de ces objectifs grâce notamment à ses actions de formation (ODD4) et de mise en réseau (ODD17) autour de l’application des technologies à membranes. Ses actions s’inscrivent également dans l’axe de l’ODD6 – Eau propre et assainissement, de l’ODD7 – Energies propres à un coût abordable, et de l’ODD11 – Villes et communautés durables.