Un conseil d’experts montpelliérains

La chaire s’appuie sur l’expertise de chercheurs montpelliérains, qui s’impliquent régulièrement en tant qu’intervenants sur les activités de formation et partenaires des projets de Recherche et Développement SIMEV.

Sont ainsi très activement impliqués:

  • André Ayral (IEM)
  • Marc Cretin (IEM)
  • André Deratani (IEM)
  • Sana Gassara (IEM)
  • Marc Heran (IEM)
  • Geoffroy Lesage (IEM)
  • Julie Mendret (IEM)
  • Christelle Wisniewski (UM)
  • François Zaviska (IEM)

Des moyens de fonctionnement mutualisés

Le bon fonctionnement de la chaire SIMEV repose essentiellement sur la mutualisation de moyens de personnel, logistiques et financiers.

  • Accueil du bureau de la chaire au sein l’IEM et implication des experts du laboratoire
  • Financement public fourni par l’ENSCM d’environ 5000€/an
  • Gestion comptable assurée par l’ENSCM, avec un relais en interne à l’IEM
  • Implication du personnel rémunéré via d’autres supports pour les activités de communication et dissémination
  • Co-financement des actions de la chaire par les pays hôtes (écoles STM)
  • Financements privés et soutiens ponctuels sollicités par projet (ex : AFD, partenaires industriels)

Un réseau international multi-acteurs

Plus de 20 établissements partenaires en Europe, au Maghreb, en Afrique subsaharienne, en Amérique latine et en Asie, qui œuvrent en collaboration avec les acteurs techniques et sociaux sur le terrain.


Etablissement de rattachement SIMEV

L’Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Montpellier forme des ingénieurs-chimistes de haut niveau, en développant d’étroites collaborations avec de grands groupes industriels ainsi qu’avec les acteurs du pôle de recherche montpelliérain dans le domaine de la chimie.

L’ENSCM accorde à la chaire un soutien financier sur présentation d’un dossier annuel.


Laboratoire d’appui SIMEV

L’Institut Européen des Membranes – Unité Mixte de Recherche (UMR) sous tutelle de l’ENSCM, du CNRS et de l’UM – est un laboratoire de référence au niveau international dans le domaine des matériaux et procédés membranaires.

Avec une approche pluridisciplinaire, de l’élaboration et la caractérisation de nouveaux matériaux membranaires à leur mise en œuvre au sein de procédés, l’IEM s’intéresse aux multiples applications dans les domaines de l’eau, de l’énergie, des biotechnologies, de l’alimentaire et de la santé.

Le département Génie des Procédés Membranaires constitue la plus importante équipe de recherche sur le traitement de l’eau en Languedoc-Roussillon.