Réseau INOV’EAU : 2iE à l’honneur à l’occasion de ses 50 ans et d’une 2nde thèse 2iE-IEM(UM)

Marc Héran, François Zaviska et Geoffroy Lesage, tous trois enseignants-chercheurs à l’IEM et membres du conseil d’experts de la chaire UNESCO SIMEV, ont eu le plaisir de rejoindre à Ouagadougou leurs collègues de 2iE pour célébrer 2 grands évènements ce mois de décembre 2018 :

  • La seconde soutenance de thèse en co-tutelle 2iE et IEM (Université de Montpellier).
  • Les 50 ans de 2iE en présence des présidents du Burkina Faso et du Tchad ainsi que du ministre burkinabé de l’eau et de l’assainissement.

De l’EIER ESTHER à 2iE, 50 ans au service de l’Afrique


Créé en 1968 sous l’appellation EIER et ESTHER (Ecole inter-Etats de l’équipement rural et de l’Ecole supérieure des techniciens de l’hydraulique et de l’équipement rural), puis rebaptisé Institut international d’ingénierie de l’eau et de l’environnement en 2006, 2iE a célébré en 2018 ses 50 ans.

Pour marquer ce jubilé d’or, une cérémonie a été organisée le vendredi 14 décembre 2018 en présence des deux Chefs d’Etat, Roch Kaboré du Burkina Faso et Idriss Déby Itno du Tchad, ainsi que du ministre burkinabé de l’eau et de l’assainissement Niouga Ambroise Ouédraogo. Tous ont exprimé leurs forts soutiens pour les efforts déployés afin de former des ingénieurs de qualité au service du continent Africain.

Intérêt officiel marqué pour les équipements du réseau INOV’EAU

La plateforme technologique créée dans le cadre du projet de réseau INOV’EAU (financement AFD), a été très remarquée. Yacouba Konaté (enseignant-chercheur 2iE) et Boukary Sawadogo (jeune docteur) ont guidé la visite officielle.

Fonctionnelle depuis 2014, la plateforme technologique 2iE permet en effet d’accompagner efficacement la formation des étudiants de Master Eau et Assainissement et de mener des travaux de recherche appliquée.

Soutenance de la 2ème thèse en cotutelle 2iE-IEM/UM


Reportage diffusé sur BF1 Télévision (19h30 du 11 décembre 2018)

« Traitement des eaux usées industrielles par des technologies membranaires sous climat sahélien : cas des eaux usées de brasserie au Burkina Faso »

Boukary Sawadogo a présenté le 8 décembre 2018 les résultats de ses travaux menés sur 3 ans. Sa thèse a été codirigée par le Prof. Harouna Karambiri (2iE) et le Prof. Marc Héran (IEM/UM). Le Dr Geoffroy Lesage (IEM/UM), co-encadrant de cette thèse, était un des examinateurs.

Bravo au jeune Dr Sawadogo, qui a reçu les félicitations du jury avec la mention très honorable !

La première thèse en co-tutelle 2iE et IEM avait été soutenue en janvier 2016 par Ghislain Ahoulé, sur le sujet « Performances comparatives et faisabilité technico-économique en conditions sahéliennes du traitement de l’eau de consommation contaminée à l’arsenic par des techniques membranaires ».